Dirigeant Entreprises
Dirigeant Entreprises
logo perdriel Retour

Groupe Perdriel

Date de création : 1964

Activités : Presse

Effectif : Non communiqué

Site web : www.challenges.fr/

Siège social : 41-41 bis, avenue Bosquet, 75007 Paris

Le groupe Perdriel est le propriétaire de magazines connus tels Challenges et Sciences et Avenir. Détenu à 100 % par Claude Perdriel, le groupe a édité plusieurs titres au cours du XXe siècle.

Historique : 

Le groupe Perdriel est né en 1964 de l’acquisition par Claude Perdriel du magazine France Observateur, qui devient alors Le Nouvel observateur. L’industriel reprend la publication en compagnie de son ami journaliste et écrivain Jean Daniel. Les deux hommes impulsent une ligne éditoriale en rupture avec la pensée de centre-droit qui règne dans la France de l’Après-Guerre. De gauche libérale, la publication milite pour le droit à l’avortement, condamne la guerre au Viet-Nam et épouse globalement les idées de mai 1968. L’arrivée de François Mitterrand au pouvoir déclenche une baisse des ventes pour Le Nouvel Obs qui ménage le président socialiste ainsi que ses proches.

Pendant ce temps, Claude Perdriel décide de lancer un quotidien du matin, Le Matin de Paris, en 1977. L’aventure dure dix ans, jusqu’à ce que le titre ne soit suspendu par son patron qui doit déplorer de trop grosses pertes financières. Le Groupe Perdriel profite des lignes 3615 accordées aux éditeurs de presse pour lancer en 1984 ses messageries roses qui rencontrent un certain succès, ce qui lui permet de renflouer les caisses du Nouvel Obs.

En 1987, après l’abandon du Matin de Paris, Claude Perdriel jette son dévolu sur Challenges, qui a vu le jour cinq ans plus tôt. Aujourd’hui, le magazine est l’un des derniers titres présents au sein du groupe, qui s’est désengagé du Nouvel Obs en 2014. L’autre dernier titre phare est Sciences et avenir, qui intègre en septembre 2020 une partie des rédacteurs de La Recherche, dont la publication est suspendue deux mois plus tôt.

Description : 

Le Groupe Perdriel est l’illustration de l’engagement citoyen de l’industriel Claude Perdriel, homme de gauche convaincu. Les titres publiés par le groupe sont de sensibilité de gauche et se veulent libéraux et progressistes, proches du parti socialiste. Tout au long de sa vie, Claude Perdriel engage de l’argent personnel pour maintenir à flot ses publications. Cependant, la crise de la presse écrite avec l’avènement du numérique depuis une quinzaine d’années a contraint l’inventeur du sanibroyeur à se désengager progressivement.

Claude Perdriel

Claude Perdriel est né le 25 octobre 1926 au Havre. Industriel et homme de presse, il a fondé le groupe [...]

Lire la suite-›